Quelques renseignements sur les facteurs du risque pendant la grossesse

Chacun se rend certainement compte de l’importance de la période de grossesse pour le développement correct du fœtus, ainsi que pour la santé et le bien-être de la future mère.

 

La période de grossesse est un temps exceptionnel pour chaque femme et pour son partenaire. Très souvent, le souci pour l’enfant provoque que les mères oublient leur propre santé et de leur bien-être. Les femmes ne voient pas non plus de symptômes inquiétants que leur envoie leur organisme. Elles banalisent souvent ces problèmes... C’est la raison pour laquelle, le partenaire devrait se charger d’observer et de réagir rapidement en cas d’apparition de signes anormaux.

Il est aussi important de se soucier de la santé de la future mère que de celle du bébé et de son développement, car celle-ci commence dans le ventre de la maman. J 

Petit poids du nouveau-né...

Le petit poids à la naissance constitue l’un des facteurs de risque menaçant le développement correct du bébé (il s’agit principalement des naissances prématurées). L’une des choses qu’il ne faut pas oublier en parlant des prématurés c’est qu’ils sont beaucoup plus sujets aux anomalies de développement que les enfants nés à terme. Les prématurés sont exposés aux hémorragies intracrâniennes. C’est la raison pour laquelle on effectue chez la majorité des bébés nés avant la 32e semaine de grossesse l’échographie transfontanellaire en vue de détection des malformations ou des lésions cérébrales.

Hémorragies, saignements ou contractions lors de la grossesse ...

Parmi les facteurs de risque auxquels est exposé le fœtus il y a les hémorragies et  saignements, surtout pendant les premières semaines de la grossesse. Les femmes banalisent souvent ce genre de symptômes en affirmant qu’il n’y a rien d’étonnant ou elles se basent sur les opinions des copines qui ont eu des symptômes semblables.  Contrairement à ce que l’on croit les problèmes de nature gynécologique peuvent avoir une grande importance pour le développement de l’enfant. Non consultés avec le médecin traitant ils peuvent apporter de graves conséquences aussi bien pour la mère que pour l’enfant. Si l’on parle de l’état de santé de la future maman, les femmes se plaignent aussi souvent de douleurs dans la partie inférieure du ventre et du sentiment de tension. Ces symptômes sont particulièrement dangereux durant les premières semaines de la grossesse (cela peut mener à une fausse-couche), mais aussi au début du troisième trimestre, car ils peuvent signaler le risque d’accouchement prématuré. 

Danger de gestoses ...

Souvent, durant vers la moitié du second trimestre, les femmes souffrent de gestoses. Les recherches scientifiques ont démontré que les plus exposées à ce type de danger sont les femmes qui, encore avant la grossesse, ont souffert du diabète, de l’hypertension artérielle ou des problèmes de reins. La gestose se manifeste par l’hypertension, protéinurie, enflures des membres inférieurs suite à la rétention de l’eau dans l’organisme et le malaise. Parfois, le médecin est obligé de prendre la décision de l’accouchement prématuré, surtout si l’état de la mère s’empire, ce qui entraîne en conséquence un risque de mort pour l’enfant.

Infections dangereuses ...

En parlant de maladies, il ne faut pas oublier que le fœtus est particulièrement sujet aux infections, surtout durant les premières semaines de grossesse. Les plus dangereuses sont celles provenant des animaux : toxoplasmose et listériose.

La toxoplasmose est une infection parasitaire dont l'agent est le protozoaire toxoplasma gondii, présent pratiquement chez tous les animaux. Le parasite infecte principalement par l’alimentation, mais aussi par le contact avec le sol et l’eau  infectés par ce protozoaire. La toxoplasmose pendant la période de grossesse peut provoquer des malformations du fœtus telles que : la malaudition, surdité ou déficit mental.

La listériose est une maladie bactérienne provoquée par la listeria monocytogenes, très présente dans le milieu naturel. La transmission de cette maladie se fait essentiellement par l’alimentation. Ainsi, faut-il faire particulièment attention à la viande crue, aux poissons crus et au lait non pasteurisé. La listériose pendant la grossesse peut provoquer des complications de nature médicale, mais elle peut également mener à une fausse-couche si l’infection a lieu durant les premières semaines de la grossesse. Par contre, les nouveaux-nés, atteints de listériose souffrent de conjonctivite,  rhinite et méningite.

Les deux maladies précitées provoquent chez un adulte des maux de tête, des malaises, des maux musculaires et des lymphadénopathies. Vu que les deux constituent un grand danger pour le fœtus, les médecins conseillent d’effectuer les examens ayant pour objectif de détecter les anti-corps contre les maladies provenant des animaux encore avant la grossesse. 

Quelques mots sur la cytomégalie...

La cytomégalie est une maladie provoquée par le cytomégalovirus (CMV). Ce virus en passant par le placenta peut provoquer des malformations du fœtus. L’infection virale durant le second ou le troisième trimestre de grossesse peut provoquer des lésions cérébrales et l’accouchement prématuré. Les enfants dont les mères ont été atteintes pendant la grossesse de cytomégalie, d’habitude dès la naissance ont des problèmes de santé. On détecte chez eux le syndrome de cytomégalie innée avec les symptômes tels que : splénomégalie et hépatomégalie, jaunisse, hémorragie sous-cutanée, pneumonie. Ce qui est spécifique de cette maladie c’est qu’elle peut sévir dans l’organisme inaperçue même pendant plusieurs années après l’infection. Chez la personne infectée, ce virus se trouve dans la salive, dans l’urine ou dans le sperme. La transmission de cette maladie se fait essentiellement par le contact direct avec le porteur de virus. Afin de détecter l’infection par le cytomégalovirus il est indispensable d’effectuer un examen de présence d’anticorps IgG et IgM (la présence de ceux-ci témoigne d’une infection récente par ce virus).

Le dernier point important de cet article concerne les maladies dont souffre la future maman (il s’agit des maladies contractées avant la grossesse, et notamment le diabète, l’épilepsie ou l’anémie falciforme ou la sphérocytose). Dans chacun des cas, la maman devrait être prise en charge et soignée. Le diabète, l’anémie ou l’épilepsie non suivis peuvent être dangereux aussi bien pour la mère que pour l’enfant.

Evidemment, les substances telles que tabac ou l’alcool  pendant la grossesse apportent des conséquences nocives pour le fœtus. Les enfants dont les mères ont fumé pendant la grossesse naissent avec un petit poids et se développent moins vite. Le tabac pendant la grossesse baisse l’immunité innée de l’enfant et celui-ci risque d’attraper différentes maladies avec l’âge.